Chaque année, bon nombre de demandes d’autorisation sont adressées à la Commission de protection du territoire et des activités agricoles pour aliéner, lotir ou utiliser un lot à une fin autre que l’agriculture.