Actualités icone rss

Transport collectif interrégional

Québec Municipal | Québec - Mardi, 20 janvier 2015
Mot(s)-clé(s) : Transport collectif, milieu rural, Orléans Express
 

Des municipalités prennent la relève d'Orléans Express.

Alors qu'entrait en vigueur, dimanche, les nombreuses réductions de services d'Orléans Express, deux projets pilotes ont été lancés en Mauricie et dans la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Il y aura en effet un nouveau service de transport de passagers par autobus qui sera offert entre La Tuque, Shawinigan et Trois-Rivières grâce à la mobilisation du milieu socioéconomique latuquois. Le résultat de cette démarche de concertation est la création d'un nouveau service dont la gestion a été confiée à l'organisme Transport collectif du Haut St-Maurice et qui sera financé avec l'aide de 140 000 $ versés par le ministère des Transports du Québec à Ville de La Tuque.

La Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (REGIM), quant à elle, met en place un nouveau service de liaison par navettes vers les nouveaux arrêts d'Orléans Express. Le ministère des Transports avait accordé 530 000 $ à la région pour la mise en place de ce nouveau service.

Ajouté par Luc Chouinard, mardi 20 janvier 2015, à 8 h 49

Combien d'argent va t'on mettre dans ce transport, Orléans n'arrivait plus parce que presque personnes ne prennent l'autobus.
Maintenant, on prend l'argent du gouvernement, notre argent, c'est sur que ça va marcher tant que l'on va mettre de l'argent dans la chaudière, espérons qu'elle n'est pas percée.
C'est toujours facile de régler un problème quand on prend l'argent des autres, pourquoi s'acharner les gens ne prennent pas l'autobus, à moins que ça devienne gratuit, mais que l'on prenne l'argent de tous pour que ça fonctionne.
Luc Chouinard

Pour ajouter un commentaire connectez-vous!

Chroniques

Assurances Vos installations sont-elles prêtes pour les vacanciers?

Par Me Antoine Pleau-Trottier, superviseur | Service de la gestion des risques