Chronique icone rss


Aménagement et urbanisme La réglementation municipale de la Ville de Québec, à la base d'une condamnation du salon de massage « Le Privé », est valide et opérante

Par Me Caroline Charron, avocate associée au sein du cabinet DHC Avocats

Quelle est la véritable nature du commerce « Le Privé » situé sur le boulevard Wilfrid-Hamel à Québec et autrement dit, l’usage exercé par ce commerce est-il dérogatoire à la réglementation municipale? C’est la question sur laquelle s’est penchée la Cour supérieure siégeant en appel d’une déclaration de culpabilité de la Cour municipale dans 9358-6584 Québec inc. c. Ville de Québec[1], notamment par l’analyse en plus de l’aspect factuel, de plusieurs arguments en droit soulevés par l’exploitante du commerce et attaquant la validité de la réglementation municipale.

Aménagement et urbanisme Décision d'intérêt : Ville de Montréal c. Abenson

Par Me Guillaume Arcand, avocat en droit municipal au sein du cabinet Cain Lamarre

Nous abordons dans cette chronique une décision rendue en février dernier par la Cour municipale de Montréal au sujet de l’encadrement des pouvoirs d’inspection et d’enquête dévolus aux inspecteurs municipaux par la réglementation municipale.

Administration et finance La diffamation : revue de la jurisprudence

Par Julie Pomerleau, conseillère juridique à SOQUIJ

Assurances 10 actions pour réduire les risques de sinistres lors de vos travaux par point chaud

Par Michael Côté, TPI, conseiller en gestion des risques | Sécurité incendie et des lieux | MMQ

Ressources humaines Pratico-pratique / Prévenir les écarts de conduite des moniteurs de camps de jour

Par Me Geneviève Perron, avocate au sein de la Fédération québécoise des municipalités

Aménagement et urbanisme Le CCU est un comité consultatif du Conseil, pas l'inverse

Par Me Marie-Michèle Paquin, avocate au sein du cabinet Prévost Fortin D’Aoust avocats

Le 23 février 2022, le juge Patrick Buchholz, J.C.S., rendait un jugement dans l’affaire Delage c. Ville de Westmount1. La Cour supérieure se penche ainsi sur la discrétion qui revient aux conseils municipaux de rejeter une demande de permis de construction alors qu’ils sont confrontés à une recommandation favorable du Comité consultatif d’urbanisme (CCU). Par ailleurs, le jugement traite également de la bonne foi des municipalités, de la précision des résolutions des conseils et de la notion de faute civile dans la sphère opérationnelle.

Accès à l'information Accès à l'information et protection des renseignements personnels : se préparer à l'entrée en vigueur du projet de loi no 64

Par Me Simon Voyer, avocat au sein du cabinet Tremblay Bois avocats

Le projet de loi no 64, soit la Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels, a été sanctionné le 22 septembre 2021. Considérant les fuites de données personnelles qui ont fait la manchette et mis à risque les renseignements personnels de milliers de Québécois, le législateur a cru bon de moderniser l’encadrement de la protection de ce type de renseignements, qui sont notamment détenus par les organismes publics.

Ressources humaines Pratico-pratique / La dotation de personnel : un élément à ne pas négliger

Par Emma Turcotte, conseillère en ressources humaines au sein de la Fédération québécoise des municipalités

Travaux publics et voirie L'écoulement des eaux

Par Me Thomas Rainville, avocat, en collaboration avec Mme Keshani Leblanc, étudiante en droit, au sein du cabinet Dunton Rainville, SENCRL

Nous ne surprendrons personne en soulignant que les villes et municipalités du Québec bénéficient, à bien des égards, de régimes juridiques particuliers, notamment en matière de responsabilité. À cet effet, il n’est pas inutile de rappeler que, règle générale, elles bénéficient notamment d’une certaine immunité dans la prise de décisions de nature politique générale. De même, la loi vient parfois elle-même limiter la responsabilité des villes et municipalités, et ce, en certaines matières précises1.

Aménagement et urbanisme Le pouvoir de zonage des municipalités : une arme contre la malbouffe?

Par Me Dominique Delisle, avocate en droit municipal et de l’environnement au sein du cabinet Cain Lamarre

Le 24 mars 2022, la Cour suprême du Canada reconnaissait la validité d’un règlement municipal limitant les zones où peuvent être implantés de nouveaux établissements de restauration rapide dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (« CDN-NDG ») à Montréal, en rejetant une demande d’autorisation d’appel. Afin de saisir l’ampleur de ce refus de la Cour suprême d’entendre le dossier, il convient de revenir sur les faits entourant celui-ci.

1365 résultat(s)