Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript. Pour imprimer, utilisez la fonction Fichier -> Imprimer dans le menu de votre navigateur.


Les investissements miniers ont diminués de 35 % en 2014

Institut de la statistique du Québec | Québec - Wednesday, 18 November 2015

La tendance baissière dans les prix des métaux et un resserrement de l'accès au capital affectent l'investissement minier depuis déjà quelques années. Après neuf années de croissance et l'atteinte d'un niveau record d'investissement de 5,1 G$ en 2012, les investissements miniers ont diminué en 2014 pour une deuxième année consécutive au Québec. Le bilan de l'année 2014 se traduit par une baisse dans les investissements miniers de 35,0 % par rapport à l'année précédente pour s'établir à 3,0 G$. Le bilan de 2013 s'était soldé par une baisse dans les investissements miniers de 10,8 %. C'est ce que révèle le bulletin Mines en chiffres 2014 rendu public, hier, par l'Institut de la statistique du Québec.

Le Nord-du-Québec (1,3 G$), la Côte-Nord (0,8 G$) et l'Abitibi-Témiscamingue (0,8 G$), les trois principales régions minières du Québec, se partagent 95,9 % des investissements totaux au Québec. Par rapport à 2013, le niveau des investissements a baissé dans ces trois régions. La Côte-Nord a été la région la plus sévèrement touchée avec une chute de 59,3 % de ses investissements, principalement en raison de l'effondrement du prix du fer. Les régions du Nord-du-Québec et de l'Abitibi-Témiscamingue ont vu leurs niveaux d'investissements respectifs baisser de 18,3 % et 9,6 %.

Selon les intentions exprimées par les compagnies minières, les investissements pourraient atteindre 2,7 G$ en 2015.