Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript. Pour imprimer, utilisez la fonction Fichier -> Imprimer dans le menu de votre navigateur.


La discrimination est moins importante au Québec que dans le reste du Canada

Institut de la statistique du Québec | Québec - Wednesday, 16 December 2015

Un peu moins du quart de la population québécoise a subi de la discrimination, tandis que dans le reste du Canada, cette proportion s'élève à près du tiers. L'écart en faveur du Québec se maintient pour tous les motifs discriminatoires suivants : facteurs ethnoculturels, sexe, apparence physique, orientation sexuelle, âge et incapacité physique ou mentale. Ces résultats sont tirés du bulletin Coup d'œil sociodémographique, no 44, publié hier par l'Institut de la statistique du Québec à partir des données de l'Enquête sociale générale de 2013 de Statistique Canada.

La discrimination est davantage subie dans le contexte du travail, soit en cours d'emploi, lors d'une demande d'emploi ou d'avancement et dans les services, notamment les magasins, les restaurants et les banques.

Au Québec, 13 % de la population a déclaré être discriminée en raison de facteurs ethnoculturels. Les proportions relatives au sexe, à l'âge et à l'apparence physique avoisinent 6 %, et elles sont de 2 % ou moins pour l'incapacité physique ou mentale et l'orientation sexuelle.